Disco Balls

Nés de la cendre des mythiques et victorieux Balls of Glory, tel un rougeoyant Phoenix, légendaire emblème de la puissance et du courage, les Disco Balls virent le jour à l'aube de la saison neuvième.
Arborant la couleur du feu, brûlant le dance floor, ils se démarquèrent de par leur fougue et leur audace, proclamant religieusement les hymnes mères des années 70, époque de liberté et de jouissance infinie où le Christ aurait dû vivre.
Rejointe par la suite des vestiges des Bhrewherz..., fusionnant ainsi leur destin, l'équipe devint plus solide que les vocalises des Bee Gees, plus gracieuse que Claude François et plus éblouissante que Boney M.
Menés par le désir d'en mettre plein la vue, les Disco Balls misent sur la technique et la rapidité plutôt que sur la force brute pour désarçonner leurs adversaires.